[Suivi'12] Rallye Raid - Les Jojo's

http://www.rallyeraidjojodelhistoire.com/
Aussi connu comme Raid des Jojos!
Avatar de l’utilisateur
tonton4L
Globe-Trotter
Globe-Trotter
Messages : 6077
Enregistré le : 29 décembre 2008, 19:23
Award : Membre le plus accroc aux raids (2012, 2013), Plus belle collection de voitures (2013)
Type(s) de voiture(s) : Epaves
Contact :

Message par tonton4L » 28 octobre 2012, 01:18

Clap clap clap clap clap !

Encore merci à mon cher Philippe avec qui j'ai passé une semaine extra. Je suis content de t'avoir emmené faire ton premier raid ! Toi qui ne pense qu'à aider les autres avant toi même ! :)

Vivement l'an prochain :wub:

++
Fab
0 x
Quand t'as un problème et que t'as pas de solutions... ba c'est que t'as pas de problème !

Avatar de l’utilisateur
Bear
Ancien
Ancien
Messages : 12240
Enregistré le : 03 mars 2010, 10:55
Award : Membre le plus drôle (2010, 2011,2013), le plus insomniaque (2010), plus belle prépa (2010), le plus imaginatif (2011, 2012), le plus dépendant (2012, 2013)
Type(s) de voiture(s) : 4L - Fulvia 1.3S - Golf IV - P38 - C2 - RANGE ROVER 3.9
Contact :

Message par Bear » 28 octobre 2012, 10:43

tonton4L a écrit :Clap clap clap clap clap !
Je suis entièrement d'accord ....... je n'avais rien lu d'aussi "prenant" depuis les paroles des dernières chansons de Boby LAPOINTE :P
0 x
Image
Si tu ne sais pas : APPRENDS / Si tu n'y arrives pas : RECOMMENCE / Si c'est impossible ... FAIS LE ! ... ( Image dixit)

Avatar de l’utilisateur
tenschy
Drogué à VRally 4L
Drogué à VRally 4L
Messages : 3070
Enregistré le : 20 octobre 2009, 19:13
Award : Award du plus bel esprit Raid (2013)
Type(s) de voiture(s) : R4 f6 pick-up Alpine Turbo, R4 sinpar 1963
Contact :

Message par tenschy » 28 octobre 2012, 16:26

pour les faignants, voici l'ensemble du récit de l'aventure par Phil (je prépare un pdf avec les photos), bonne lecture et encore merci au Team Patchwork pour cette semaine haute en rebondissements





Pour tout dire c'était tout simplement ENAURME

Je vais vous faire le résumé jour après jour et Fab va aggrémenter des photos et films

D'abord , avec Fab , on y croyait pas vraiment et on a un peu flippé le samedi quand on est arrivé au pied de la tour Eiffel Bon , allez , on vous dis tout maintenant que je suis redescendu sur terre
parcequ'on ne voyait personne , ils étaitent planqués par les buisson le long de quai Branly .
Ensuite on s'est garé sur le parc au milieu des gros engins et là ( je parle pour moi ) c'était à se demander on on avait mis les pieds , mais c'était sans compter sur l'optimisme débordant de Fab qui m'a dit " on va tous les enfumer !" .
Tout de suite on s'est fait des amis avec l'équipage des Def qui nous ont donné des pièces pour dépanner (hé oui ça commençait déja sur le parc )
Le premier Briefing s'est déroulé dans l'allègresse générale ( il faut dire qu'il y avait une bande d'Italiens en moto et vous savez ce que c'est un italien muet , c'est une statue ).
Le contrôle technique a été assez burlesque " salut les gars , allumez vos feux , appuyez sur le frein , bon vous avez une veilleuse de grillée et une ampoule de stop HS , va falloir remplacer ça pour avoir la vignette "
Phil : Fab tu as des ampoules de rechange ?
Fab : Non , tu n'en as pas pris ?
Phil: siffle.png
Alors là ,Fab téléphone à un individu que je ne vous recommande pas , un dénommé Yoyo quelque chose , qui visiblement à 11h du matin avait encore besoin de 12 h de sommeil pour etre au top et lui demande d'aller nous chercher des ampoules , vu qu'il avait prévu de venir sur la ligne de départ .
Les ampoules je les ai eu, sur les mains à force de cramponner l'arceau , mais celles en 12V je les attend encore langue.png

Bref dans la cohue du départ nos commissaires nous oublient .
Il restait le problème du Terratrip , il fallait finir de le brancher , ce fut fait en descendant les champs (avec des pneux à clous siffle.png ) et il fallait le calibrer , va trouver des bornes kilomètrique sur l'A4 , toi! y a tellement de types qui se sont payé le mur que toutes les bornes sont arrachées .Bref on fait un réglage approximatif , on vérifie sur le road book que ça colle à peu près et on file vers le Nord Est ou était le parc de regroupement pour la première SP.
On stationne dans le parc, on arrête le moteur , un commissaire nous demande de bouger l'auto et là … encore plus de démarreur . Boudiou de Boudiou ! va falloir trouver une solution , on verra ça ce soir au bivouac .

Départ de la spéciale , premier rond point « tiens une jardinerie ! » ça tombe bien on va en faire du jardinage surtout quand tu ne sais pas te servir du Terratrip On enquille les chemins qui , comme chacun sait , sont des dépots de gravats et de vacherie tant qu'on ne s'est pas éloigné de plus de 100 Km de la région parisienne ; mais les excellents pneus de notre Patch tiennent le coup

Un rapide coup d'Å“il au road et on s'aperçoit qu'on doit passer vers chez le Doudou
On l'appelle donc (le paysan moderne est désormais équipé de téléphone mobile ) et on lui dit de mettre de la paille propre dans ses sabots de mettre ses habits du dimanche parce que il y a des belles autos de course qui vont passer dans sa rue . En fait on est passé au bout de sa rue à tel point qu'on se demande s'il n'avait pas soudoyé les organisateurs en faveur du désenclavement de la campagne Multienne , bref nous avons mis notre meilleur journaliste sur le coup et nous attendons des révélations qui seront plus explosives que l'affaire Monica Lewinski et le cigare du président

Arrivée au bout de la spéciale les commissaires nous disent « vous allez là bas , il y a un terrain de jeu pour vous « on y go et là on découvre une carrière de sable dans laquelle les motards évoluent tels les poireaux dans la dune du bout de la ligne droite du Touquet (pour la afficionnados )

Petit coup d'Å“il avant d'y aller « dis donc la bas va falloir y aller godasse si on veut passer et surtout pas caler … » Séance de Crabe otage (y avait le sable il ne manquait plus que les vagues ) et on enquille …. La suite vous la connaissez tous , il y avait des témoins , des appareils photos , internet et on n'étaient pas encore sorti de là que tous vous vous teniez les côtes , bande de jaloux ! Bref on était planté dans le sable , posé sur le sabot tel un Gooffy sur son surf la fumée dégagée par l'embrayage faisait un rideau de camouflage et on avait calé !

Après tractation avec l'orga et tractage par un monster machin chose nous voila revenu sur la terre ferme

Démarrage à la poussette et direction le premier bivouac , déballage de la big tente 2 secondes (merci Flope !) et gonflage du matelas pneu ; bizarre il en faut du temps pour gonfler le bazard ! je fais le tour des stand pour demander l'arret des moteurs et dans la quietude enfin obtenue j'entends ce que je redoutais , le pneu est percé « s'auriez pas une chambre à air mon tubless est fichu ! » bon ben ça c'est fait on passe à la prochaine

Séance de réparation du circuit électrique du démarreur , on s'aperçoit assez vite que le relais qu'on avait changé au départ est lui aussi HS , donc méthode Philou la goupille on va mettre un fil directement sur le lanceur et on demarrera en posant l'autre extrémité sur la cosse de la batterie , un peu bestial , pas trop pratique parce qu'il faut à chaque fois ouvrir le capot , mais éfficace , le truc c'est que pour faire ça il faut du fil

Phil : Fab tu as du fil
Fab : Non pourquoi ? et puis tu sais l'élec c'est pas trop mon truc (ben oui tu parle il n'avait déjà pas pris d'ampoules pourquoi il se serrais encombré avec du fil .. )

Là, la solidarité entre concurrents fonctionne , notre ami le pilote du Range Milka nous dis « j'ai un tas de fils qui ne servent à rien dans mon Faisceau on va en couper un metre « ( après tu t'étonnes que ces machins là ont une carrosserie en alu , c'est pour compenser le surpoids du cuivre ! ) Allez hop , pince coupante domino et c'est Good on peut aller dormir , on aura mal dans le dos mais bon on a signé , non ?



2 eme étape



Déjà la veille au soir ,en grignotant les saucisses mergez que nous avaient préparés les gens du comité des fêtes du village ou nous faisions bivouac, on avait fait connaissance de nos amis de Perpignan qui roulaient en Lada Niva et des équipiers de la R12 Sinpar Gordini . Là on voyait tout de suite qu'on avait àffaire à des passionnés qui connaissaient bien leur mécanique et qui savaient en parler ,du genre Bendix pour vous donner une référence VRally .
Tout de suite le courant a passé , échange d'impressions , échange de pièces « tu as des ampoules ? oui plein ma caisse ,passe me voir je vais arranger ça « donc on était en confiance
Les pilotes de gros engins nous regardaient d'un Å“il amusé qui voulaient dire « attends de voir mon gars on va rire demain «

Le lendemain matin , Briefing ! Déjà le Road boock est modifié parce que des chemins sont cultivés ou des randonnées pedestres organisées et qu'il faut composer avec tout ça .
Le directeur de course nous annonce une sp de 150 Km à une moyenne de 44Km/h mais il nous dit qu'il ne faut pas allumer dans les villages et dans les chemins pour cause de monde ( on est dimanche et le parigot prend l'air ) ça va etre compliqué

Départ des motos , ambiance Dakar attente pour les voitures , stress pour le copilote qui se demande comment il va gérer les notes et la moyenne Gros V8 qui envoient du bois dès le départ , ça impressionne
Allez tant pis on y va ; petites imperfection dans la lecture de RB ,demi tours , enfin des chemins , personne devant , terrain sec pas de traces pour se repèrer , il faut gérer .
Phil : à 250 m équerre droit dans sous bois , section technique
Fab : Ok je gère
Le Phil le nez dans les notes est surpris par le freinage brusque (je n'ai pas dit brutal on est dans une 4L !!)
Fab : tu vois ce que je vois ?
Phil : Ha oui beau bourbier
Fab : à gauche ça passe pas pas assez d'espace entre l'arbre et l'arbre (vous avez vu ce passage dans le film de youtube ) on prend le bourbier , je crabotte ça va passer
Il crabotte et… godasse , on s'enfonce dans la fange la voiture penche sur la droite et on surf sur la portière , une secousse « zut il y avait une grosse pièrre là-dessous ! «
On en sort , même pas eu peur et pourtant j'ai comme la sensation de m'etre fait dessus , coup d'Å“il vers le froc , il a changé de couleur , la boite à gant est remplie de boue le vide poche itout
Fab : J'aurais du colmater les passages du tube d'arceau dans le tablier .
Phil : Ouais , tu crois que ce bain de boue peut etre pris en charge par la Sécu ?

Derrière nous arrive un Def qui nous colle au train , dans notre tête drapeau bleu il faut qu'on se gare , dès qu'on peut .Ils s'arrêtent à notre hauteur
Cyril ( c'est le copil du Def ) hé les gars vous etes crevé arrière gauche ! mais ça ne vous empechait pas d'avoinner !
C'est la foutue pièrre qui a déchirée le flanc du pneu
Sortir les bagages , sortir le cric , les cale en bois , extraire la roue de secours c'est une manip pour laquelle on est vite devenu des champions
Après réparation on reprend le fil de la Sp ; 1er CP , la R12 Sinpar est garée le pilote fait grise mine « joint de culasse j,me casse «
Après le 2eme CP le RB précise une suite de Caps , va falloir jouer de la boussole
Avec ma pauvre boussole de Boy scout c'est un peu à la bonne fortune surtout quand tu as une fourche avec 2 chemins , séance jardinage on arrive dans un village et on tombe sur 2 motos en rade d'essence , des italiens
Fab : j'aime pô les ritals ! mais ils sont dans la même galère que nous on va siphonner le gros réservoir
Phil : Ok il faut juste retrouver le bouchon sous la couche de boue

Après cette séance de bon samaritain on repart à notre gardinage suivi par nos nouveaux amis bien contents de ne pas avoir à déchiffrer le RB
« tiens on déjà passé par ici et puis regardes làbas les gars en panne c'est les mêmes que tout à l'heure »
Bon ,on se reconcentre et on essaie un autre cap , tiens vlà l'Escort , les anglais aussi ont la main verte !
Re demi tour , re essai d'un autre chemin et là on tombe sur 2 motos en panne , un italien sur une 125 Fantic (old scool) et son alter égo français du Havre avec une DT 125 , cable de gaz cassé , on leur donne un domino pour réparer , en échange ils nous donnent l'info qu'il nous fallait pour la suite « c'est à gauche là tout le monde est passé «
Près à repartir mais …
Fab : j'ai faim !
Phil : OK (et là j'ai compris que quand Fab à faim c'est pas la peine de discuter )
On grignotte des trucs et arrive le deuxieme Def conduit par Alain (le provencal ) et copiloté par Laurent (dit LOLO) l'intello
Alain (avec son accent inimitable) tu commmmprends j'enn ai marrre de tourener enn rond c'est pireu que le BRESSLAU , j'ennquille la première route et je rentre
LOLO ( le nez dans les notes ) attend j'ai fait le point sur le GPS on doit etre bien .

Nous : allez par là à 1500 équerre droit dans sous bois et c'est la fin de la SP si c'est bon vous nous attendez

Le temps de remballer le pâté , de faire demi tour , nous revoila repartis , effectivement on est sur la bonne piste et on retrouve nous compères dans le village de fin de SP qui nous disent « on viens de téléphoner à l'orga ils nous ont dit que le CP avait remballé il y a une heure «
Y plus qu'a rentrer au bivouac des Andellys , tiens voila un motard à la traine , un Grand Hollandais qui nous fait comprendre qu'il n'est pas contre rouler avec nous jusqu'à la prochaine station service .
Nous voila parti en convoi jusqu'au bivouac ou nous arrivons dans les derniers mais avec une haie d'honneur et les applaudissements
Là les gens commencent à venir nous voir « vous etes plein de boue , vous etes passé dans le bourbier ? «
« ben oui c'était da piste «
« ha ben nous on n'a pas osé alors on a zappé par la route , mais alors elle passe partout votre 4 L «
Le Fab est sur un petit nuage
Bon c'est pas le tout Phil s'occupe de la tente et de réparer le matelas pneu et Fab s'occupe de trouver des roues parcequ'on craint en avoir besoin « Hallo Didine , t'es pas loin des Andelys ? tu ne pourrais pas nous amener des roues ? Ok je mets la Bleu sur cales et je vous amène les Fed , je viens avec l'ancien il veut voir ça « La Solidarité du réseau VRally ne fait que commencer .





3eme jour


Au petit matin le réveil est ponctué de rafales de vents et de giboulées de flotte
Il tombe des hallebardes et nous sommes au pieds des ruines de chateau des Andelys y aurait il baleine sous gravier ??
Je file au briefing ou on nous annonce des modifications de RB , on nous donne des points GPS pour de retrouver , le problème c'est qu'on n'a pas de GPS sur lequel on peut rentrer les points !!
Il faut noter à toute vitesse des modifications de parcours car des chemins ont été
labourés pour cause de remembrement ( le paysans aime labourer , y compris les chemins , c'est dans sa nature , j'en connaissait un qui , quand il était pris de boisson , labourrait mêrme les champs de autres , je lui avais dit « si un jour dans la raie de ta charrue tu vois des crabes cavaler , arrêtes t'es sur une plage ! )
Bref je sens que ça va etre coton pour le navigateur
De retour dans le parc je trouve le Patch et son pilote sous le barnum de nos amis en train d'essayer de démarrer
Michel ( vous savez, le mécano professionnel ?) dit à Fab « change tes bougies «
Fab : bhooo elle ont à peine 100.000 , sont nickel , j'en ai pas pris de rechange
Alors là, on a commencé à se faire une sérieuse réputation de touristes …
Bref , démontage brossage grattage remontage , sanglage ( parce que dans l'affaire on avait séché la batterie ) et balade dans le camping pour démarrer , enfin , ouf !
Pendant ce temps Gillou le copilote de la R20 me prends à part et me demande s'il peuvent nous suivre parce que « j'y arrive pas avec le Terratrip « « Ok j'y arrive pas plus que toi mais suis nous quand même «
Départ de la liaison vers Vernon ou nous nous arrêtons pour acheter des bougies de rechange, de l'huile « pourquoi de l'huile ??? tu m'fais peur là !!! »
Départ de la spéciale bon derniers (enfin c'est ce qu'on croyait ,en fait la R20 s'était perdue dans la liaison !!) les chemins sont détrempés et au loin nous voyons le HDJ de Luc& Luc ( 2 belges qui avaient la frite , mais un peu trop.. ) planté dans un buisson , je pense que Luc à dit à Luc « c'est à droite , une fois » et en fait c'était 2 fois et ils ont raté le chemin . Sanglage tirage et redémarrage , mais il y a embouteillage , ça m'plait pas trop tout ce monde on se croirait au SCM . !!
Un peu plus loin un bon raidillon necessite le crabotage , les deuches cherchent des échappatoires .
Plus loin nous arrivons dans un village ou la caravane ratisse toutes les rues pour trouver le bons chemin . Les deuchittes nous semblent plus inspiré que les autres et nous les suivont , ils naviguent au cap et nous remettent sur la bonne piste , on les suit et il faut dire que ce n'est pas si facile que ça , ils ont moins de puissance mais une stabilité impressionnante dans les chemins , les 4 roues sautent dans tout les sens mais la caisse reste imperturbablement à plat . Ils s'arrêtent , boite de vitesse cassée pour l'une d'elle , l'autre reste avec elle et la troisième nous fait signe qu'ils vont rouler avec nous , c'est reparti pour la course poursuite , après avoir contourné le sud de la RP nous arrivons en Beauce , les chemins sont rapides herbeux mais piègeux ( au briefing ils nous l'avaient dit « mefiez vous de ce qu'il y a sous les herbes ») et paf ! une borne ou , un truc de ce genre a raison de notre seconde roue de secours . Le deuche à filée …
La réparation terminée nous filons vers le2eme CP , on est dans les temps , il faut dire qu'on nous avait prévenu « à 18 h on ferme le dernier CP « nous on a envie de les pointer tous « a la régulière en passant par l'itinéraire du RB ce qui ne fut pas le cas de tous «
Nous enquillons les beaux passages rapides en foret avec des zones de boue des zones de sable et … coup de frein , arret au pieds de rochers de grès qui me rappellent Fontainebleau .
Fab : J'ai faim ! (ça y est, ça le reprend.. )
Finalement c'est pas de refus une petite tartine .
Nous arrivons dans une zone ou le chemin s'arrête brusquement et là je fais un cours à Fab sur le remembrement , et nous en subissont les conséquences .
En épluchant le RB nous trouvons des indications sur des villages que nous localisons avec notre GPS de route , bientôt rejoints par 2 motards en déroute un peu crevés qui décident de rouler avec nous , finalement nous réuississons à récupérer la bonne piste et
CP 3 « yess carton plein , 18eme voiture et les motards pointent en 2 et 3 «
Fin de spéciale direction Lamotte Beuvron (patrie des sÅ“urs Tatin , pour les épicuriens )
Portion d'autoroute ou l'auto vibre sérieusement à +de 100 Km/h ( on aurait du se douter de quelque chose )
Nous arrivons au bivouac qui est dans un centre internationnal d'équitation (ceux qui ont roulé comme des bourins se sentent en pays de connaissance …)
Sur le parc il y a Pôpa et Môman Fab qui sont venu voir leur champion en rentrant de vacance ,et devinez ce qu'il y a dans le coffre de leur auto ? Une Rodéo en pièces détachées !! Faut t'y qu'ils l'aiment leur fiston pour se trimbaler un truc pareil !
Du coup , comme le Fab fait les présentations , les autres me demandent « t'es pas son père ? alors t'es qui, ? « « Ho ben juste un taré un peu plus vieux «
Faut trouver un Gastro , on ne va pas faire manger des boites aux parents du p'tit , on zone un peu et on trouve le seul et unique restau ouvert du coin ,facile ! c'est plein de 4x4 garés devant .
A peine entré dans l'estaminet « ha tiens v'la les 4L , vous etes passé partout ? « « oui sans soucis » « Ha bon ? et votre embrayage vous l'avez changé quand même ! » « ben non pourquoi ? , il est tout neuf il a juste 2 trophy un Student et 8 tours de Nurburging »
Soirée sympa , suivi d'un passage au Karcher du coin pour évacuer les 50 Kg de boue qui alourdissent et affaissent la voiture ( houf ! je ne croyais pas avoir autant grossi ..)

Retour au bivouac ou je m'endort sans plus attendre , parceque si le pilote est du genre semelle de plomb , le copilote , lui serait plutôt du genre sommeil de plomb .

Demain sera un autre jour ( c'est le moins qu'on puisse dire )





4 eme étape Le jour le plus long !

Aujourd'hui au briefing on apprend que comme personne ne peut tenir la moyenne il n'y aura pas de classement de régularité mais un classement sur les CP pointés
D'autre part le parcours est chamboulé par ce que les ouvreurs ont trouvé des énormes erreurs sur le RB ( qui avait été reconnu par une équipe pas vraiment à la hauteur )
On se tape 5 page d'écriture , les motards râlent par ce qu'ils doivent tout redécouper et rescotcher pour les enrouler dans leur Trip , ils nous donnent de nouveau des points GPS mais là on est paré , nos copains du team Mistral 4x4 nous ont prêté un Garmin de pro , le truc c'est que je mettrai la journée à essayer de l'utiliser sans y arriver …

En plus j'ai mal dormi, le pneumatique est mort « allo Romain , y a un Gothlon à Clermont ? »
Ce soir nous devons rallier Clermont ou Thenschy nous a proposé d'utiliser l'atelier de sa boite avec pont élévateur et tout le toutim , en plus c'est à 2 pas du Bivouac , le rêve .
Nous ne voyons pas la R20 et nous apprenons qu'hier ils on cassé la fixation du pont arrière , qu'ils réparent chez un de leur ami et qu'ils nous retrouverons à Clermont
La spéciale doit nous mener de Bourges à Clermont via Montluçon , 250 Km au total

Sur la route de liaison il y a un bruit intermitant du coté droit comme si il y avait un caillou coincé dans le disque de frein
Traversée de Bourges ça jardine déjà , Valou depuis la porte de son garage voit passer des autos dans toutes les directions
Connaissant un peu le secteur j'ai une inspiration sur la direction à prendre et nous trouvons Le petit chemin , planqué au fond d'une rue dans une zone indus et nous filons , seuls…. et c'est ça que j'aime bien , là j'ai vraiment l'impression de faire de la navigation par ce que quand tu suis un autre concurrent tu te déconcentre complètement de tes notes et tu est vite victime de « panurgisme « qui consiste à suivre ce lui qui est devant et à faire les même conneries que lui .
Bref ça route bien et vite les chemins sont rapides , à un moment on suit une autoroute , les gens n'en reviennent pas de nous voir à fonde balle dans les chemins avec des gerbes d'eau (tiens au fait faudra que je pense à siliconer ce soir , j'me fais encore tremper les pieds )
Nous arrivons dans un village nommé LEVET « equerre droite sur goudron suivi de 150 m avant stop , puis droite sur goudron 50 m rond point 3 eme sortie «
Phil : dis donc Fab ça sent le chaud ,non ?
Fab : ouais je viens justement de me faire la réflexion que la pédale de frein est molle…

Arrêt sur le bas coté en face d'un transporteur , on secoue la roue droite et on constate qu'elle bouge carrément ;le bruit de caillou c'était le disque qui usinait la pince de frein ! on démonte la roue, le moyeu est intenable tellement il est chaud !
Fab : roulement mort ! bon sang on en avait mis des neufs avant de partir !
Phil : t'en as pris de rechange ?
Fab : … non
Phil : Allo Tenschy tu peux nous avoir des roulements ou un moyeu ?
Fab : bon et ben en attendant que ça refroidisse on va manger un morceau ( chassez le naturel …)

Les autres concurrents arrivent (avec ¼ d'heure de décalage ce qui nous rend fier ) et s'arrêtent tous pour nous demander si on va s'en sortir .
L'un d'eux ( nous apprendrons plus tard que c'est Philippe Simonin , un grand monsieur du Rallye Raid ) nous dit « si vous ne réparez pas on viendra vous tracter,il faut absolument que vous finissiez ! »
Nos copains de Mistral 4x4 s'arrêtent, eux aussi ont eu des misères (début d'incendie électrique dans le TB , démarreur cramé )
Fab et Cyril bricolent un calage avec des rondelles pour précontraindre le roulement et nous tentons de repartir ; on ne fera pas 50 m… Mais par chance sur les 50 m que nous faisons nous découvrons une casse auto , faut vraiment être de Vrally pour tomber en panne devant une casse !
On se gare et en attendant que ça ouvre on commence à démonter la fusée , on ne voit pas une 4l à travers le grillage mais on y croit !
Un gamin arrive sur son VTT « boujour , c'est quoi cette course ? j'ai vu passer plein de motos et de 4x4 « on lui explique et on lui demande s'il ne connais pas les gens de la casse « oui je vais voir ils sont sympa ça devrait s'arranger «
Pendant ce temps Valou me fait savoir qu'on peut aller dans un garage poids lourd à coté pour se faire aider et que si l faut il nous trouvera un plateau ; la solidarité de Vrally continue !
La casse ouvre et le patron nous emmène sur le parc ou il y a une dizaine de 4L alignées « allez y servez vous « on en choisi une , on sort les outils et il revient avec une fusée déjà démontée , on va gagner du temps .
On remonte pendant que notre petit reporter nous prend en photos et nous repartons de plus belle

Dernier Cp passé nous rallions Clermont ou nous attendent Nos potes , la R20 enfin réparée et Tenschy et Romain
1ere chose à faire : acheter un matelas pneu , ce soir on dort sur un parking en graviers !
Après une pose restau on investit l'atelier de Tenschy
Le karcher à rotobuse fait des merveilles
Mise sur le pont
Fab remplace le disque de frein de la fusée de la casse par celui d'origine
Phil et Romain bricolent un interrupteur de démarreur commandé dans l'habitacle
Ensuite on vide une cartouche de mastic d'étanchéité pour colmater les brêches
Séance graissage « tiens tu as un croisillon de cardans sec qui n'a plus de'aiguilles » « y fait tard on verra bien si ça casse ! »
Un peu d'élec pour arranger les faux conctacts , un petit tour sur Vrally pour donner des nouvelles « allez on va se coucher il est déjà 2h du mat' «
Petite séance de départ arrêté entre Rom et Fab , qui se font enfumer par la Xantia de Tenschy !!!! on roule en direction du bivouac
Fab : fait ch… il y a un bruit à gauche maintenant je suis sur que c'est le roulement gauche cette fois ci… on aurait du le changer.
Mais soudain… Dans un rond point… grosse vibration et … la voiture se pose sur le coté gauche !
Et là on voit la roue arrière gauche nous doubler
Fab : M…. j'avais démonté les troues pour les karcheriser et je n'ai pas rebloqué les écrous
Sortir les outils , le cric ça on est entrainé , remise en place de la roue vite fait , bien sur sous les flash des copains qui ne ratent pas une occase de nous tailler un costard
Fab : je vais faire un tour de resserage
Tout à coup « Bor…el j'ai pêté un goujon en serrant la roue avant gauche !
Retour à l'atel , re pont , re démontage de moyeu , heureusement on commence à avoir de la pièce en démontant le moyeu gauche on constate que le roulement interne a pris du jeu « on verra par la suite , trop crevés «

Finalement on arrive au bivouac sur le coup de 4h et il faut encore gonfler le matelas pneu , on pense qu'on va se faire pourrir avec notre compresseur , mais non les autres sont tellement crevés aussi qu'on pourrait leur piquer leur tente qu'ils ne se réveilleraient pas .




Etape 5 la nuit la plus courte l'étape des ponts


La nuit fut courte après cette séance de mécanique , mais confortable grace au nouveau matelas pneu

La grande spéciale (300 Km ) devait nous amener à Millau oû dixit Pascal de l'orga “ le plus dur serait fait et moi je serai soulagé “
Le classement ayant été definitivement abandonné le but était de pointer tous les CP sans moyenne imposée .
Pas de liaison la SP démarrait au sortir du terrain de bivouac
Nos amis de la R20 ayant relié Clermont avec une voiture en état il était convenu que nous faisions les ouvreurs .
Dès les premiers hectomètres je voyais bien que le Fab était un peu tendu ; la petite nuit y était pour quelque chose mais je le sentais attentif à tous les petit bruits suspects .
Déceler des petits bruits suspects dans une 4l en action étant une gageure et après avoir franchi un rond point que nous connaissions bien “ Fab je viens de voir l'écrou de roue qui manquait , on s'arrête pour le ramasser ? “ “ Nan !“ nous avons vite repris le cours de nos pérégrination .

Le téléphone sonne “ allo Phil c'est Bendix , dis donc je voudrais te parler d'un problème de chauffage dans ma maison “

Phil “ salut Antoine , ecoute je suis en spéciale là et je ne peux pas me concentrer sur ton affaire , 200 m tout droit puis à gauche devant Mercedes “
Bendix “ Non , moi c'est chez Porsche que je bosse “
Phil “ Oui Antoine je sais mais là je lis les notes “
Bendix “ ha Ok , bon on se rappelle un peu plus tard alors ? “
Phil “ t'inquiète on aura bien des occsions de s'arrêter , va !“

On monte dans les collines en direction d'Issoire , on jardine un peu , c'est l'usage ,nos compères en R20 suivent toujours
Premières pistes sympas , les Haltup envoient la cavalerie mais ça ne les empêchent pas de se planter et finalement on se retrouve plutôt bien placés , bon on se serre quand ils nous ratrappent , mais c'est le jeu ma p'tite Lisette !

Tiens la R20 à décroché ! attente , demi tour et on les retrouve garés sur le côté .
Michel a déjà sorti la caisse à out's , couché sous la bagnole on l'entend ronchonner
“ rongnegneu , sal..rie de cardans “
“ Alors què passa ? “
“on a cassé un cardan et on viens de s'apercevoir que l'écrou de moyeu arrière n'était pas sérré , pourtant je me souviens l'avoir fait au pétard hier sur le pont “
( ça me rappèlle quelque chose ça mais je m'abstiens de la ramener l'ambiance étant électrique )
Michel s'énerve , donne de la savate dans le pare choc de la caisse , lui donne des noms d'oiseaux et déclare qu'il remballe , qu'il rentre à la maison , qu'il découpe la bagnole et qu'il greffe immediatement le pont arrière du Trafic “ comme ça aurait dû etre depuis le début “
Gilles ( Gillou pour les intimes , mais les intimes c'est nous ) se roule une clope , rentre les épaules en attendant la fin de l'orage et nous fait comprendre que ça ne sert à rien de les attendre , qu'ils vont rejoindre le prochain bivouac et que demain il fera jour .
On reconnaitra là la maitrise des gens du nord émigrés dans le sud , prendre son temps mais pas se prendre la tête , parceque Gillou c'est un gen du nord (on le saura plus tard ) .

Nous les laissons à leur sort en espèrant bien les revoir ce soir .

Un peu plus tard à la suite d'une de mes nombreuses érreurs de déchiffrage du RB nous
nous engageons dans un chemin qui se rétrécit pour devenir un sentier avec des passages étroits et trialisant .
Fab décide une manÅ“uvre de demi tour là ou je n'aurait pas osé le faire “ tu vas voir ce que ça donne le Sinpar ! , tiens tu n'as qu'à filmer“ Dont acte , le film existe , nul ne sait si on le verra un jour , Fab étant en délicatesse avec Imageshack …..

La séance finie nous reprenons le cours des choses , nous grimpons su r les crêtes au dessus d'Issoire , paysages saisissants , chemins roulant et fort sympathiques , premier CP
Nous roulons maintenant en dierction de Brioude , bien connu par les enduristes , en escouades quelquefois avec des motards perdus qui se raccrochent à notre sillage .
Quelques errances “ tiens je reconnais ce tas de pierres on est passé devant tout à l'heure mais dans l'autre sens “ On fini par trouver le 2eme CP “ on ne vous a rien dit les gars mais c'est par le chemin là bas que vous auriez dû arriver !“
A partir de là les choses se compliquent , on ne s'y retrouve plus dans les notes , l'usage du GPS avec les quelques noms de villages indiqués nous remettront sur la bonne voie mais l'heure tourne et nous ne pensons pas pointer le 3eme CP avant 18h .
A la hauteur du viaduc de Garabit “ pont construit par Gustave Eiffel et qui servi de décors au film Le pont de Cassandra , de Georges Pan Cosmatos , tourné en 1977 en technicolor , avec La belle Sophia Loren et le talentueux Richard Harris “ (ça y est je me remets à faire mon M'sieur Eddy ) nous decidons de reprendre l'autoroute pour relier Millau , d'autant plus que le temps de dégrade .
Nous relions l'autre pont dans la soirée avancée sous les applaudissements (si si !n'aillons pas de fausse modestie ) de l'orga à notre arrivée .

L'orage s'étant apaisé notre pote Michel à démonté le pont arrière (tiens encore un nouveau pont !) de la R20 et roulera en 2RM (2 roues Marreau ) .

Ce soir on est un peu nase et je me demande si Fab a réclamé à manger …
Dodo , demain soir il fera nuit .



6eme étape : Causse toujours ça m'interesse


“ Il y a très longtemps ,à une époque ou les voitures fonctionnaient à l'essence, vivait sur le causse un voyageur impénitent qui se déplaçait avec son compère dans une voiture multicolore .
Il connaissait tous les chemins , le moindre caillou , tous les gouffres et le prénom de chaque brebis.
Lors de ses voyages il ne manquait pas de s'arrêter voir les bergers et leur acheter leurs fromages , mais il avait cette habitude qui était que lorsqu'il quittait le causse , dès qu'il attrapait la grande route , il se prosternait dans une sorte de prière, la tête tournée vers Ste Affrique .
C'est pour cela qu'on lui avait donné de surnom de l'Arabe à fromage “


Aujourd'hui Millau - Lodève et Lodève - St Vaquiere .

Pascal nous avait dit “Après Millau je serai soulagé “ En fait les galères de RB se terminaient parce qu' à présent il semblait être chez lui avec des terrains de jeux qu'il connaissait et qui étaient parfaitement tracés par les clubs locaux .

Un RB pour le matin 50 Km de Sp “ maintenant c'est cool , plus de pression et amusez vous , tout en respectant les troupeaux et les cultures “et il avait dit aussi un truc à propos du RB que je n'avais pas retenu , mais bon je m'était dit que ça me reviendrait ….

Nous avons pris la direction des gorges de la Jonte , haut lieu de l'escalade , bordées de falaises vertigineuses.
Dans le village du Truel le RB disait de prendre une petite route escarpée , que je reconnu immédiatement “Fab on monte sur le causse Méjean , la haut il n'y a que des cailloux et des moutons et la l égende dit qu'il y a plus de moutons que de cailloux “
Nous avons décidé en accord avec Gillou (de la R20 ) d'ouvrir pour qu'il puisse réviser ses notes en nous suivant .
Je suis étonné que nous puissions aller rouler sur le Causse , persuadé que je suis de l'influence des écologistes , mais non , c'est possible , il y a encore de la tolérance dans ce bas monde .
Nous arrivons sur le plateau et à une bifurcation , changement de page du RB je dis à Fab “ à droite et tout droit “ et lui me répond “ t'es sûr de toi ? ...il y a des gens qui nous font signe de passer à gauche entre les maisons “ et c'est là que ça me revient “ ha oui c'est ça ils avaient dit ce matin que le RB se lisait de Bas en haut , mais ou avais je la tête de delco !!!!“ du coup comme un bon cancre j'ai fait des flèches sur toutes les pages.

Comme vous vous en doutiez , je connais parfaitement le coin pour y avoir usé mes semelles de brodequins , alors au détours d'une piste nous arrivons à la hauteur d'un batiment et je dis à Fab “ah tien la bas c'est la fabrique de fromage ! “ ... ce dernier ventre à patte de répondre "Oh ba on va s'arreter 5 min alors !" dont acte suivi de nos copains ,qui se demandent quel roulement nous avons cassé, et nous envahissons la fromagerie . Emplètes faites , nous serions bientôt partis avec le beurre l'argent du beurre et les yeux de la crèmière, mais bon, pas que ça à faire on a de la piste à bouffer.

Longs ride sur une piste roulante , suivi de passages en sous bois , Fab à branché la Gopro , mais on ne verra certainement jamais les films ……

Dans notre équipe il y a le reporter des Jojos qui a bardé le BJ de notre vieil ami Croizier , alors consolez vous vous verrez peut etre des images

Je prends le volant pour finir la SP alors que Fab fait le reporter assis au fond du Patch en ayant enlevé le Girafon .
A la fin de la descente , arrivé à la route , le bras me fait mal , les vibrations du volant ne sont pas faites pour accélerer la calcification de mon os , alors je me repose un peu sur une bache . Certains mal intentionnés ont prétendu que je faisait ma prière et si j'avais oté mes chaussures c'était uniquement pour aérer ,le bien etre d'un équipage passe par le confort olfactif !!

Nous prenons la route pour aller jusqu'à Meyrues ou , il faut le signaler , un garagiste Citroën avait reconstruit les véhicules de la croisière Jaune pour ne refaire une édition il y a quelques années .
Nous faisons le spectacle et tous les véhicules sont admirés par des touristes qui nous posent des questions sur le Raid .

Nous empruntons ensuite une zone forestière dans les contreforts de l'Aigoual ou là le CP nous signale “ roulez cool il y a du monde dans les bois “
Effectivement , si le Mercredi c'est le jour des enfants ( tiens , faudra que je vérifie , mais je crois que je n'ai jamais fait d'enfant un mercredi , moi ..) le Jeudi ça doit etre le jour des vieux parcequ'il y en a plein partout , en plus vu la flotte qui est tombé ces derniers jours il y a des ceps plein à tel point que je les vois depuis la voiture . Alors les vieux s'habillent avec des gilets fluo pour ne pas qu'on les confonde avec les ceps , ben oui par ce que les vieux c'est comme les ceps , ça a la tête grise et c'est jaune en bas …

Bref on a réussi à ne pas en écraser ( de cep ) et on est arrivé à Lodève ou le rassemblement se fait sur le parking d'un super market , ou notre assistance nous attend avec tout ce qu'il faut pour nous rassasier .

L'après midi doit nous allons rejoindre le bivouac de Valquiere oû nous séjournerons jusqu'à la fin

Départ de Lodève direction Bédarieux et la région du Minervois en passant par le lac du Salagou , dont nous ferons le tour et dans lequel Fab n'a pas résisté à l'envie de faire le pitre en disant “ dommage que le concours photo soit fini , je s'rais sorti major de promo !“ (vous verrez , peut etre le film un jour ).
La Sp se termine par un magnifique passage dans une zone riche en bauxite , piste rouge comme de la latérite , ravine profondes , on se croirait en afrique .
La section la plus interessante est une remontée de ruisseau à sec très trialisante avec des marches de 40 cm ou le patch fait encore la preuve de son agilité , La R20 qui n'est plus qu'en2 RM passe en force en y laissant au passage les 2 portières dans un appuis un peu prononcé sur un arbre , redressées le soir même par Michel à qui on ne la fait pas .

Nous arrivons enfin à ce bivouac que je qualifierai de royal .

Imaginez , une pelouse de causse entourée de murettes de pierres sèches , une vue à perte de vue vers la mer au loin , les autos et les motos dans le décors sans que l'on soit les uns sur les autres .
Un équipement sanitaire de haute technologie , des bergers qui viennent le soir nous faire cuire des pièces d'agneau à vous damner , le rêve , quoi .

Comme nous devons rester plusieurs jours nous établissons nos quartiers , je m'occupe de la tente et du reste et Fab décide de démonter son carburateur suite à des ratatouillages multiples .
La salle d'opération étant le barnum de l'assistance , c'est au milieu des buveurs de bière (dont je fais partie ne soyons pas faux cul ) et à grands renforts de commentaires que le chef mécano s'execute . L'opération dure fort tard , je vais me coucher , crevé et je m'endors bercé par les imprecations de Michel qui ne cesse de répéter à Fab “ nettoies les gicleurs de ralenti , quoi ??? tu ne sais pas ou ils sont ? mais qu'est ce qui m'a mis un jojo pareil ! “ . Comme il y a trop de moutons à compter je me contenterai donc des gicleurs , ça y est, je dors .



Suite et faim .. parceque la suite donne toujours faim

Vous vous souvenez que vous m'avez laissé amorphe sur mon matelas pneumatique alors qu'un gugus prenait une leçon de carburation et bien ce ne fut pas le cas de notre amis Lionel dit “ yobelix“ qui lui avait installé sa tente sur un buisson d'épines , bilan ,un tapis de sol , un matelas et un trou dans l'c.. Pas étonnant qu'il faisait la tronche le matin ..

Aujourdhui la croisière (verte) s'amuse

Spéciale de 50 Km le matin avec retour au camp à midi et la même l'après midi mais dans l'autre sens .

Nous faisons donc celle du matin avec toute notre petite bande , mais là pas de pression on se laisse vivre on roule pour se faire plaisir on se perd à volonté pour allonger le parcours on enchaine les pistes roulantes mais incidieuses , pleine de saignées traitresses qui vous secouent bien (on aurait pu y tester des amortisseurs , mais bon ..);et je ne sais pas si vous avez remarqué , mais quand on se cramponne à un volant on se cramponne au moins à quelque chose ,alors que le pauvre passager , lui , est balloté de partout et il fini couvert de bleus , ce qui ne fait comprendre maintenant pourquoi une Ninon de mes connaissances me disait , alors que je lui demandais d'où venaient tous ses bleus , “c'est mon Jojo qui m'ai fait ça “. Bref, en ce qui me concerne , je ne devrai le salut qu' à une bande de mousse scotchée à mon bras .
En bas d'une très longue piste en descente , que le Fab s'amusera à remonter et redescendre tel le marmot sur la piste verte “ nan j'veux pas rentrer j'veux la refaire encore une fois !!“ , le roulement avant gauche donne des signes de fatigue ; un coup d'Å“il à gauche un coup d'Å“il à droite ; pas de casse à l'horizon , va falloir jouer le joker .

“ allo Eric ? Perpignan c'est pas si loin , tu ne viendrais pas nous rendre visite ce soir ?
oui ?
c'est bien , au fait tu n'aurais pas de fusées de 4Ldans ton garage ?
quoi ? tu ne sais pas faire de mécanique alors tu ne sais pas si tu vas pouvoir les démonter ? mais qui c'est qui dit ça que tu ne sais pas faire de mécanique ?? Bon , allez ne t'énerve pas , laisse dire et viens nous voir ça me fera plaisir de voir mon pote “Philippe Ragnotti“
Problème règlé on aura des pièces , la solidarité fonctionne toujours .

De retour au camp nous decidons , malgré une tentative d'excursion , de rester tranquille en attendant les pièces .
Une bonne sieste de se refusant pas après quelques bieres , nous attendons patiement

Le soir , nouvelles agapes , demain c'est la der des ders

Philippe Simonin passe nous voir pour nous dire , en s'excusant presque , qu'il a tracé une spéciale de 50 km pour le lendemain “avec les moyens du bord “ la suite nous fera le respecter à sa juste valeur “un grand bonhomme“.


Le dernier matin est dans une ambiance de tempête , le vent s'est levé , ça tombe bien , nous aussi . on met tout ce qui est lourd dans la tente pour ne pas la retrouver à la dérive sur l'étang de Tau .

On nous distribue le RB concocté pas Philippe Simonin et les ouvreurs et là on découvre une perle en la matière , une précision au mètre , des informations d'une pertinence rare , et tout ça fait en une journée ; chapeau bas Monsieur !

La spéciale est très sympathique , nous ne pouvons pas nous empêcher de jardiner un peu
Le temps se gâte vraiment et nous dévalons un chemin très trialistique suivi de la R20 qui ne lache rien .
En bas du chemin , au loin on aperçoit plein de monde habillé en orange
Le dernier CP ? ils sont nombreux , tiens mais pour quoi ils ont des chiens ? ha non ce sont des chasseurs , il nous font la haie d'honneur ? Non ils nous canalisent plutôt vers la route alors que nous aurions dû prendre le chemin d'en face , mais rien à faire il faut s'éxécuter , ils sont armés …
Contraints et forcés pour prenons la route suivi de la horde de 4x4 et C15 ; il est midi , l'apéro n'attend pas ..
Arrivé dans un petit hameau nous nous arrêtons , faisant mine de chercher notre chemin sur la carte pour relier la fin de la spéciale et .. dès que le dernier luron est passé nous faisons prestement demi tour pour reprendre la spéciale là ou on nous a forcé à la quitter .
Bien entendu, les Raboliot ont laissé un des leurs en arrière poste , au cas ou , mais il a beau sauter sur sa cibie tel le morpion sur le chibre de l'évêque , nous sommes déjà à dévaler le chemin , he , ho on ne nous rattrape pas comme ça on est des Jojos , nous !

Arrivée de la dernière spéciale vers un lac , nous devons nous garer et nous decidons Cyril et moi de finir à pieds pour aller pointer ; course poursuite , j'ai pas une chance avec ma jambe de bois !
Dernier tampon , ça y est on l'a fait , on est dans l'histoire des Jojos , on est tous là à ce regarder avec ses yeux de gosses ; les nuages se déchirent un moment , un bout de ciel bleu apparaît et levant le regard je crois apercevoir des silhouettes , Surement un Nico ou un Philippe qui nous ont suivis de là haut et qui semblent nous dirent “ hé les copains revenez l'an prochain on vous suivra encore !“

Le soir à la remise de prix nous aurons la victoire à l'applaudimètre , Fabrice est un peu décus que le Patch ne rentre pas dans la légende mais ça ne fait que commencer

Voila , fin de l'histoire , mais début de la faim d'en découdre l'an prochain .

Pour ma part je me suis régalé de la bonne humeur de Fab , de l'ambiance fantastique qui règnait sur ce raid et je n'oublirai pas la grande solidarité de toute la communauté VRALLIENNE

Alors MERCI de nous avoir suivi et soutenus

Phil
0 x
Image

DJON66
Globe-Trotter
Globe-Trotter
Messages : 4860
Enregistré le : 17 avril 2008, 15:49
Type(s) de voiture(s) : berlingo 2.0hdi - 306 2.0 hdi - 206 2.0 hdi - ax 1.1 - Clio 1.6 GT - Clio2 rs3 cs - Margot - Wall E le pick up
Ecole/Professions : trop honte de le dire !
Contact :

Message par DJON66 » 28 octobre 2012, 17:07

bein le fromage Philippe Ragnoti c'est un grand amateur !!!! :wub:
D'ailleurs si j'avais su que l'accueil serait aussi amical j'aurais amené le rouge qui va avec...enfin le cubi vu la tablé ^^

DJON qui a reçu un nbr incalculable de coups de fil dans la journée:
t'a pas si t'as pas ça... même de la cordelette il leur fallait à ces trucmuchs du nord...
Rien ils avaient rien ou plus rien allez savoir !

Djon
0 x
Dans le monde il y a 2 catégories, les catalans et ceux qui rêvent de le devenir !!!

GARAGE DJON MOTORSPORT

Avatar de l’utilisateur
tenschy
Drogué à VRally 4L
Drogué à VRally 4L
Messages : 3070
Enregistré le : 20 octobre 2009, 19:13
Award : Award du plus bel esprit Raid (2013)
Type(s) de voiture(s) : R4 f6 pick-up Alpine Turbo, R4 sinpar 1963
Contact :

Message par tenschy » 28 octobre 2012, 17:18

ils sont partis comme à la grande époque avec la b**e et le couteau, de sacré Jojo!!!
0 x
Image

Avatar de l’utilisateur
doudou
Globe-Trotter
Globe-Trotter
Messages : 7034
Enregistré le : 20 décembre 2006, 22:00
Award : Le plus bel atelier (2012)
Type(s) de voiture(s) : 4l, JP4, Escort MKI
Contact :

Message par doudou » 28 octobre 2012, 23:55

tenschy a écrit : ils sont partis comme à la grande époque avec la b**e et le couteau, de sacré Jojo!!!
ca fait longtemps que tonton mise au coffre sa b*** :P

pas sur non plus qu'il avait un couteau affuté :D
0 x

Avatar de l’utilisateur
tonton4L
Globe-Trotter
Globe-Trotter
Messages : 6077
Enregistré le : 29 décembre 2008, 19:23
Award : Membre le plus accroc aux raids (2012, 2013), Plus belle collection de voitures (2013)
Type(s) de voiture(s) : Epaves
Contact :

Message par tonton4L » 29 octobre 2012, 11:43

doudou a écrit :
tenschy a écrit : ils sont partis comme à la grande époque avec la b**e et le couteau, de sacré Jojo!!!
ca fait longtemps que tonton mise au coffre sa b*** :P

pas sur non plus qu'il avait un couteau affuté :D
Alors toi ! :angry:
Tu vas voir la prochaine fois que je passe te voir... je vais pas l'oublier le couteau !!!! :angry:

:P :P :P

++
Fab
0 x
Quand t'as un problème et que t'as pas de solutions... ba c'est que t'as pas de problème !

yoyo
Drogué à VRally 4L
Drogué à VRally 4L
Messages : 2261
Enregistré le : 04 janvier 2010, 23:40
Type(s) de voiture(s) : R4 savane 87, 2cv 57, DS3 2010
Contact :

Message par yoyo » 29 octobre 2012, 16:42

doudou a écrit :
tenschy a écrit : ils sont partis comme à la grande époque avec la b**e et le couteau, de sacré Jojo!!!
ca fait longtemps que tonton mise au coffre sa b*** :P

pas sur non plus qu'il avait un couteau affuté :D
$=) avec doudou :P
0 x
Image

J.R
Drogué à VRally 4L
Drogué à VRally 4L
Messages : 3217
Enregistré le : 05 avril 2008, 11:07
Award : Membre ayant le plus bel esprit "raid" (2011)
Type(s) de voiture(s) :
Contact :

Message par J.R » 29 octobre 2012, 21:22

tonton4L a écrit :
doudou a écrit :
tenschy a écrit : ils sont partis comme à la grande époque avec la b**e et le couteau, de sacré Jojo!!!
ca fait longtemps que tonton mise au coffre sa b*** :P

pas sur non plus qu'il avait un couteau affuté :D
Alors toi ! :angry:
Tu vas voir la prochaine fois que je passe te voir... je vais pas l'oublier le couteau !!!! :angry:

:P :P :P

++
Fab
Ni ton portable :ph34r:
0 x

Avatar de l’utilisateur
doudou
Globe-Trotter
Globe-Trotter
Messages : 7034
Enregistré le : 20 décembre 2006, 22:00
Award : Le plus bel atelier (2012)
Type(s) de voiture(s) : 4l, JP4, Escort MKI
Contact :

Message par doudou » 29 octobre 2012, 22:08

J.R a écrit :
tonton4L a écrit :
doudou a écrit : ca fait longtemps que tonton mise au coffre sa b*** :P

pas sur non plus qu'il avait un couteau affuté :D
Alors toi ! :angry:
Tu vas voir la prochaine fois que je passe te voir... je vais pas l'oublier le couteau !!!! :angry:

:P :P :P

++
Fab
Ni ton portable :ph34r:
:wowww: :flope:
0 x

Verrouillé

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité