La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

http://www.rallyeraidjojodelhistoire.com/
Aussi connu comme Raid des Jojos!
Avatar de l’utilisateur
Chico
Pilier
Pilier
Bureau VRally4L
Bureau VRally4L
Messages : 10864
Enregistré le : 04 juin 2007, 14:14
Award : Membre le plus imaginatif (2010), ayant la plus belle collection de voitures (2011)
Type(s) de voiture(s) : R4 Raid, R4 GTL, R4 F6, R4L 1963
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par Chico » 23 octobre 2016, 09:42

Merci pour ce récit Phil, je suis mort de rire devant mon PC ! Même à l'écrit tu imites bien Mathlo !

Vivement la suite !
0 x

Avatar de l’utilisateur
alvinflumox
Ancien
Ancien
Bureau VRally4L
Bureau VRally4L
Messages : 14119
Enregistré le : 03 août 2006, 17:50
Award : Membre le plus amical (2007), le plus bel esprit VRally4L (2011,2013)
Type(s) de voiture(s) : Vralline ('86)-prépa raid, golf mk1 gti ('79)-full origine
Ecole/Professions : papa
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par alvinflumox » 23 octobre 2016, 10:47

c'est super sympa comme récit, toujours aussi imagé, du philgood dans les mots :)

pour les barres de torsions, faut que je re-forme mathlo à la technique "du remontage du 1er coup" ;) :p

vivement la suite ;)

++Lo

ps: le rang de Bear est pret ... lol... quand on connait la suite!!!
0 x

Avatar de l’utilisateur
philgood
Drogué à VRally 4L
Drogué à VRally 4L
Administrateur
Administrateur
Messages : 3050
Enregistré le : 01 avril 2009, 12:32
Award : Membre le plus généreux (2009, 2010, 1011, 2012, 2013), le plus bel esprit VRally4L (2009, 2010, 2012), plus bel esprit raid (2012), le plus poissard (2013), le plus bel atelier (2013)
Type(s) de voiture(s) :
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par philgood » 23 octobre 2016, 23:39

Jour 5 et premier jour du raid « fallait etre gonflé de partir sans gonfleur »

6h du mat , j’émerge de la torpeur d’une nuit sans fraicheur , l’odeur du tabac blond de Virginie me chatouille les narines « tiens ! Mathlo est déjà debout «
Le petit dejeuner est vite expédié , Mathlo nous a sorti la cafetière italienne de compèt’ , le problème c’est qu’il faut du temps pour confectionner ce genre de breuvage et du temps on n’en a pas , il aurait fallu se lever plus tôt …. On apprécie le café ultra serré , mais ça sera la derniere fois , la cafetière rejoindra sa boite .
Bon aller , concentration avant le départ , les casques on les prend ou pas ? non , fait trop chaud , et nous voila déjà à jouer aux sales gamins , on verra ce qu’ils disent …
Mathlo me dit « tu as rentré les points GPS dans le globe ? » , « qu’est ce qu’il me dit celui là ? moi qui déjà du mal à me servir de mon téléphone , il faudrait que je rentre des points GPS et en plus dans un globe ? y m’prend pour Madame Irma ou quoi , y croit que je vais lire l’avenir du parcours dans une boule de cristal , y déconne à plein tube , le cristal c’est fragile et vu dans quoi on va s’embarquer , va y avoir de la casse , moi j’vous l’dis ! »
Devant mon air plus que dubitatif , ou comprenant que je n’ai pas encore fini ma nuit , il m’explique que le Globe c’est le bazard qui est ventousé sur le parebrise à tel point que la visibilité s’en trouve réduite de moitié , donc le bazard fait , compas , odomètre , indicateur de vitesse kilomètrique , manque de bol il ne fait pas frigo , ça nous aurait servi …
Et moi qui pensais que le terratrip était le summum de la technologie au service du copilote !
On nous appelle pour le départ , on s’installe , j’allume le terratrip ( le globe pour l’instant je le snobe) et…… rien , zutttt ! faut pas que ça nous arrive aujourd’hui , je verifie rapidement les fusibles , grillés ! et là .. Philgood tête à claques , j’en ai pas pris d’avance , tellement que j’étais sûr de mes cablages …
Entre en scène Corentin (encore lui me direz vous ? et bien oui ) je hurle (pour couvrir le bruit du V12/3et mis en ligne du la 4L ) Coco , t’as des fusibles ? il en a , c’est bien simple , ce gars c’est une pub pour PEUGEOT , t’as besoin d’un fusible , il l’a , besoin d’un boulon de 8 , il l’a , besoin d’un coup de main , tu l’as , bref le gars à surtout pas perdre de vue .
Bon ça remarche , on est en ligne , carton, recommandations , dix secondes , cinq et le décompte sur les doigts de la main du directeur et c’est parti « à gauche en sortant , ha au fait il faut que je te dise des fois je confond ma gauche de ma droite , mais là j’ai tout bon «
On commence par s’arrêter a RISSANI pour faire le plein d’essence et d’eau et là je peux vous dire que de l’eau je n’en ai jamais autant bu en si peu de temps , on avait une technique de stockage des bouteilles vides , on les balancait derriere nous et le soir on ouvrait les portières arrières et ça se vidait tout seul .
A propos de flotte , vu qu’on n’avait pas de frigo et qu’il faisait facilement 50°c dans l’habitacle , ça commencait frais quand on sortait du magasin et à la fin tu choppais des feuilles de menthe tu mettais ça dans la bouteille et t’avais un thé Berbère .
On a bien essayé d’y mettre du Ricard mais chaud c’était tellement dégueux qu’on le buvait pur.
Bref , on attaque le début de la piste par du roulant tendance sable dur et rapidement on arrive dans le fech fech , dans une sorte de piste façon chemin creux d’où il est difficile d’échapper pour aller chercher les touffes d’herbe à chameau (hé, en fait ils se fouttent bien de nous , y a que des dromadaires dans la région ) , bilan , premier tankage « faudrait peut etre dégonfler ? » « surement mais on n’a pas de compresseur pour regonfler derriere «
Alors on fait du « sangle stop » et un gros HDJ s’arrête pour nous sortir de là , on voit tout de suite que l’ambiance est à l’entre aide , ils manquent de s’ensabler à leur tour et nous sortant de là , finalement ils dégonflent et font le samaritain pour sortir la Rover Vitesse qui s’est fait pieger par un » trou de mou « .
On repart pour 10Km de whoups bien cassant et là , Matlo décide de me donne r une leçon d’utilisation du GPS « bon , alors tu rentre les coordonnées qui sont sur le road bouc et à chaque fois qu’on passe le point on recommence pour le suivant «
Limpide comme de l’évian , simple à faire (enfin presque) quand on est à l’arrêt , mais quand tu roules et que t’as l’impression d’avoir été invité à visiter ton shaker , que t’as les roustons qui te remontent dans la glotte quand ils ne se coincent pas au fond du baquet , t’as l’air malin avec ton petit stylet à viser l’écran tactile !
Alors on décide 2 choses essentielles
1 on rentrera tous les points le soir après le briefing et avant de boire des canons .
2 on s’arretra à chaque changement de Way Point (ouha , l’autre , comment qu’il se la pète avec ses mots english ! ).
Nous continuons donc notre périple jusqu’au prochain tankage , ou là nous sommes seuls , alors comme on ne veut toujours pas dégonfler , on sort les plaques , et comme le copilote reste à l’extérieur ça fait toujours un quintal de moins , ça aide …
Nous abordons un passage rocailleux pour arriver à une passe dans la montagne , passage trial , des marches de 60cm négociées avec prudence et dextérité puis une grande montée très raide à flan de montagne .
Tiens ! en bas de la rampe , un Range aux couleur de Repsol est arreté , pause pipi , pause casse croute , ou autre ? nous allons le savoir .
Linette nous prend en photo , pause photo alors ? perso je ne crois pas , c’est pas le genre de l’ours de faire du tourisme .
Arrêt, questions , réponse « je me suis emmelé dans les vitesses (tu parles y en a au moins 12 , déjà nous avec 4 …) j’ai calé et plus moyen de redémarrer , j’attend que ça refroidisse «
On monte le raidillon en cahotant mais sans defaillir et nous retrouvons nos amis de la R20 qui font une pause , il faut dire que le paysage environnant est à couper le souffle , on se pose aussi , occasion pour Mathlo d’en griller une et on attend le naufragé qui finalement monte le raidillon à pied pour nous dire qu’il va contourner l’obstacle par une piste plus plate .
Nous repartons en convoi avec les2 frangins qui nous ont avoué etre plus pilotes que navigateurs , on ne se lache pas des yeux ….pendant les premiers kilomètres , puis chacun prend des options différentes , la leur sera la bonne .
Un nuage de poussière à notre droite et nous voyons surgir le Range de Serge qui a l’air d’etre de nouveau en forme (le Range ). On roule de concert sur ce qui nous semble etre la bonne piste , tout est bon , le type de terrain , le kilomètrage , erreur !! on le verra plus loin .
Serge s’immobilise sur le bord de la piste , encore en panne , il lui semble que que son moteur perd de la puissance comme si la ligne déchappement était bouchée , il nous dit de continuer , qu’il va démonter son pot et au pire attendre le véhicule balai .
On continue la piste mais les explications commencent à ne plus correspondre à l’endroit ou nous sommes , au lion on distingue les grandes dunes de Merzouga , mais bizarement elle devraient etre à notre droite et elle sont à notre gauche , mauvaise option c’est les frangins qui avaient raison !
Tant pis on continue et on rattrapera la piste plus en avant , un coup d’œil sur la carte et nous trouvons le moyen de récupérer la piste à quelques kilomètres .
Là nous retrouvons d’autres concurrents qui jardinent un peu comme nous .
A un point caractéristique (pancarte sur le bord de la route ) nous reprenons le bon chemin .
Un peu plus loin au bout d’une grande partie droite et roulante nous aperçevons le KDJ de Thomas et Alice ( ha ! Alice … mais je m’égare )qui semble avoir un serieux soucis .
Thomas nous arrête et nous dit qu’il a reculé son train avant en tapant dans une saignée alors qu’il tirait la bourre avec un autre concurrent .
Il repartira peniblement par la route jusqu’au camping ou Momo le mécano local fera des miracles .
Un peu plus loin il est annoncé un long passage de fech fech , on décide de dégonfler car il commence à etre bien avancé dans l’après midi et la fin de l’étape est à 20Km .
Le passage se fait sans peine et nous retrouvons par la même occasion la KZ , qui semble flotter sur la piste de son allure de vielle dame très digne allant à son petit train sans jamais s’arrêter ni hésiter ,il faut dire que José est un copilote multi dakariste qui a un sens peu commun de la piste et Pierrot à un serieux coup de volant .
Après le sable les cailloux et ce qui devait arriver arrive , pneu déchiré sur une pièrre , ça sera la seule crevaison de la semaine .
Nous finissons la spéciale à petit train pour ne pas crever de nouveau et on s’arretera dans une station pour regonfler .
Au dernier CP on est un peu rincé mais content d’avoir fait cette étape sans trop de casse même si on s’est un peu égaré .
De retour au bivouac on constate que la voiture s’est tassée de l’avant , faut dire que les barres en ont vu aujourd’hui .
J’applique une méthode que m’avait donnée Claude Marreau lors du 2eme pionnier « tu met la voiture sur chandelle ça soulage les barres et l’huile redescend dans les amortos «
Effectivement , le lendemain la garde au sol est redevenue acceptable .

Bilan de cette journée ? « faut s’appliquer dans la nav , les pistes du Maroc c’est pas les chemins de terre de chez nous «
Ce soir je rentrerai tous les points GPS , mais pour le moment , biere fraiche et douche chaude !
0 x

Avatar de l’utilisateur
doudou
Globe-Trotter
Globe-Trotter
Messages : 7034
Enregistré le : 20 décembre 2006, 22:00
Award : Le plus bel atelier (2012)
Type(s) de voiture(s) : 4l, JP4, Escort MKI
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par doudou » 24 octobre 2016, 08:53

ah ben non, tu avais dit que tu rentrais les points AVANT l'apéro !
0 x

gaill ou
Renard du Désert
Renard du Désert
Messages : 937
Enregistré le : 18 juin 2015, 17:14
Type(s) de voiture(s) : 4L GTL 1983 (Devient TX BV5 Quaife)
Ecole/Professions : Cadre industrie aeronautique
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par gaill ou » 24 octobre 2016, 09:09

Vraiment top de récit :super: , on a l'impression d'y être! Vivement la suite...
0 x
4L GTL Devient TX / BV5 / Quaife => viewtopic.php?f=18&t=17247

Avatar de l’utilisateur
112C
Renard du Désert
Renard du Désert
Messages : 654
Enregistré le : 19 novembre 2011, 17:05
Type(s) de voiture(s) : 4L carte jeune et clan
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par 112C » 24 octobre 2016, 18:05

un vrai talent d'écrivain maître Philgood, encore, encore... :mdr3: .
0 x

Avatar de l’utilisateur
Chico
Pilier
Pilier
Bureau VRally4L
Bureau VRally4L
Messages : 10864
Enregistré le : 04 juin 2007, 14:14
Award : Membre le plus imaginatif (2010), ayant la plus belle collection de voitures (2011)
Type(s) de voiture(s) : R4 Raid, R4 GTL, R4 F6, R4L 1963
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par Chico » 24 octobre 2016, 21:11

On se régale !
0 x

Avatar de l’utilisateur
Wijck
Habitué
Habitué
Messages : 378
Enregistré le : 04 octobre 2013, 23:35
Type(s) de voiture(s) : R4 Sinpar 8x33 SP Alpine
Ecole/Professions : Technicien Réseaux
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par Wijck » 24 octobre 2016, 22:12

Au top...
0 x

Avatar de l’utilisateur
makaloway
Drogué à VRally 4L
Drogué à VRally 4L
Administrateur
Administrateur
Messages : 2387
Enregistré le : 17 juin 2011, 12:15
Type(s) de voiture(s) : R4 Raid, R4 Route (en cours et pour un moment...)
Ecole/Professions : Agent de transit aérien
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par makaloway » 25 octobre 2016, 06:26

Si tout les retours de raid étaient comme ça!!!! :mrgreen:
0 x
IN TARTIFLETTE WE TRUST

Avatar de l’utilisateur
philgood
Drogué à VRally 4L
Drogué à VRally 4L
Administrateur
Administrateur
Messages : 3050
Enregistré le : 01 avril 2009, 12:32
Award : Membre le plus généreux (2009, 2010, 1011, 2012, 2013), le plus bel esprit VRally4L (2009, 2010, 2012), plus bel esprit raid (2012), le plus poissard (2013), le plus bel atelier (2013)
Type(s) de voiture(s) :
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par philgood » 26 octobre 2016, 14:17

Jour 6 : 2eme étape « n’invitez pas Mathlo à votre crémaillere , ça l’mets dans un de ces état ! »


Ce foutu téléphone sonne à 6h alors que j’étais dans un rêve peuplé de voitures rapides , de paysages paradisiaques et de fille dénudées dévouées aux pilotes sortant de leurs baquets avec un look de play boys même pas mouillés de transpiration alors qu’ils venaient de faire une spéciale de 3000km en moins de 4h , un rêve , quoi …
Odeur de tabac , classique , bruits de moteurs , faut que je me bouge mais je me sens , comment dire , vieux ..
Je m’extirpe de la toile ( de tente , je ne passe pas mes nuits sur internet ! ) et mes 2 compères sont là à m’attendre
« bon anniv Philou ! «
P....n ils ‘y ont pensé , et pas moi à mes 60 balais .
En général je n’aime pas mon anniversaire , mais il faut dire que depuis 5 ans de Pionniers je le fête au milieu des copains et ça le rend moins dur à vivre .
Je dis à Mathlo « aujourd’hui j’ai ma carte vermeil et je monte dans ta caisse sans payer ! »
alors on fini le Tobleronne à la petite cuillère avec Pierrot pour marquer le coup , je n’ai pas ammené de bulles , on fêtera ça quand on reviendra au Bled !
Le début de la spéciale est roulante sur une piste qui longe un grand canal d’irrigation et qui dit irrigation dit culture et jardinage et il faut dire qu’on jardine pas mal à la recherche d’un village marqué sur le book . on arrive effectivement dans un village …. Abandonné , mais c’est quand même un village ! là on comprend la philosophie du traceur de road book , tout est question d’interpretation .
On est rejoint par la Rover et 2 motards qui cherchent aussi leur chemin , la rover repart très vite et on roule en convoi avec les 2 motards dont un est le cousin du très regrétté jean Claude Olivier , patron de Yamaha France et coureur du Dakar émérite . L’homme n’est plus très jeune et avec sa monture du désert il en bave un peu , son compère échange sa moto dans les passages scabreux et sableux , voila encore un bel exemple de la solidarité des Pionniers , on est là pour se faire plaisir avant tout .
Finalement on retrouve la bonne piste et les marques rouges sur quelques pièrres nous redonnent de l’espoir . La suite est très minérale , rouge , avec des traversées de plateaux montagneux et des passent avec une vision à perte de vue ou on voit , au loin les nuages de poussières des autres concurrents .
Au 2eme CP il est indiqué traversée d’un ancien lac salé sur 7km , on va pouvoir gazer sur un tel boulevard ! méfions nous quand même des saignées traitreuses , ça c’est ce qu’on se dit au début mais ennivrés par l’action on débranche vite le cerveau .
Au loin on aperçoit un Range
« on s’le fait ? » dit Mathlo ,
« Go ! « que je lui répond , en rentrant la tête dans les épaules pour faire moins prise au vent (complètement taré le Philgood ) .
Ça, y est il nous a dans ses rétros , il nous voit par sa portière , il notre poussière dans le nez
« on s’est fait un Range eu ! , on s’est fait un Range eu ! , on s’est un Ran… »
Paf ! soudain l’horizon plat du lac devient plus restreint au bout du capot je vois une touffe d’herbe à dromadaire (voir étape précédente ) j’ai l’impression que je m’allège du cul , puis que brusquement je m’encastre dans le Mod Plastia , arrêt sur image , puis le célèbre « Putaing !! » de Mathlo m’indique une situation innatendue .
« ho Putaing on a falli faire une casquette ! »
, on descend voir les dégats , rien , le sable était bien mou , le Range repasse , petit signe de la main
« fallait pas jouer les gars ! » .
Petite inspection , le coffre est rangé de chez rangé , il y a une place pas possible , tu ; parles ! , la roue de secours , la caisse à outils , les plaques de désablage sont garés derriere les sièges .
Les 2 motards nous rejoignent
« pas de problème les gars ? «
« Non non on faisait un peu de place , c’est tout « .
On repart plus prudement dans une zone de fech fech et sable mou traitre (on n’a toujours pas de gonfleur !)
Un peu plus loin on retrouve les Roukies ( pemiere experience au Pionniers ) qui sont garé et qui mécaniquent
« qu’est ce qui se passe ? «
« Si vous aviez un boitier de direction de Range ça nous arrangerait «
« ha non on n’a pas ça , et pourtant on avait fait de la place dans le coffre , on aurait pu en prendre un au cas ou ! »
En fait , on l’apprendra le soir au briefing , ils ont fait une cabriole , chiffonné la caisse du Range (on n’avait rien vu en passant ) mais ils sont rentré par leur propres moyens .
On poursuit notre route suivi de loin en loin par le 4x 4 Balai , on est bon derniers .
Petite pose au niveau du CP essence pour les motards , casse croute ( je crois que ça sera la seule fois de la semaine ou on mangera pendant la spéciale , ça change d’avec Tonton ! ) les 2 motards font le plein , on retrouve Thomas et Alice , c’est Alice qui pilote aujourd’hui , prudente et concentrée .
Nous devons traverser un village , trouver une auberge caractéristique et filer sur une piste roulante mais ondulée
On se rassemble dans le village , immédiatement entourés d’une nuée de gamins qui grimpent sur la bagnole ,nous demandent les éternels bonbons , tee shirts , Dirams , qui veulent absolument nous guider , bref qui n ous cassent les c……es ! Je sens la moutarde monter au nez de Mathlo , et pourtant le casse dalle de tout à l’heure c’était pas un ‘rosbeef cornichons » il enclenche la 1ere file tout droit sur la piste trouve un passage , qui ne semble pas etre le bon , vire dans la plaine caillouteuse en suivant la boussole , pour se retrouver dans une impasse .
On est suivi par le KDJ qui decide de suivre son instinct , le problème c’est que son instinct le mene tout droit vers la frontière Algérienne , il va surement se faire raccompagner !
On repart sur nos pas pour retrouver la piste qui nous semblait mauvaise , suivi par la nuée de gamins , qui nous disent qu’on est fou de passer par là , qu’il y a plein de sable , que c’est dangereux , c’est le problème avec les gens des campagnes , ils ne sortent jamais de leur village alors ils s’imaginent que plus loin c’est l’inconnu .
On passera quand même et on retrouvera la piste rapide et ondulée .
Je vois que Mathlo fait des grand mouvements de volant pour tenir le cap , puis il s’arrête , crémaillère dessérée , va falloir mécaniquer .
Clope de décontraction , ouverture du capot , constat , la crémaillère est bien desserrée mais on a perdu les cales (d’ailleurs, un truc pour les trophystes , vos cales attachez les avec un bout de file de fer , vous les retrouverez toujours ).
Des cales , on en a d’avance , on choisit un modèle au hasard en se disant que ça irait bien comme ça . Le problème c’est que tout est bouillant et vu les conditions atmosphèriques ça risque pas de refroidir en 5 minutes , on va encore se bruler les pattes . Je conseille à Mathlo de doubler les nilstop par des écrous freins , il fait un peu sa tête de mule en disant que ça irait comme ça et qu’on verrait à l’usage ,et bien on a vu !
Un des 2 motards revient sur ses pas , il a perdu pratiquement tous ses outils qui se sont échappés de sa sacoche ,on lui souhaite bon courage pour les retrouver , le Facom ça brille bien mais quand même !
On repart donc et on retrouve le second motard au CP suivant , à l’ombre sous un dattier .
La suite et fin de l’étape es fait dans une sort d’erg à sec bien sableux ou on surf dans les passages d’herbe à ce que vous voulez comme animal local .
On rencontre Pascal , le boss , qui nous passe une soufflante parcequ’on n’a pas les casques (on comprendra plus tard qu’il est un peu sur le coup de la cabriole des Roukies ) , on a beau lui dire qu’on a la tête dure , rien à faire , d’ailleurs il confirmera au briefing du soir que nous risquons l’exclusion si on s’entête .
On finira la spéciale à 17h 30 , le dernier CP à replié les gaules à 17h 29 donc on ne pointe pas !

Arrivé au camping on s’apperçoit qu’il nous manque un Oscar , c’est pas qu’on courre après les honneurs mais ça fait suer , conséquence de la cabriole de ce matin et des vibrations de la piste
Bien entendu la foutue crémaillere s’est encore desserée et Mathlo s’y colle pour la remettre en place , la fatigue aidant , la bagnole a entendu tous les noms d’oiseaux du Maroc et des environs à cause d’une cale récalcitrante , encore un peu il lui aurait donné des coups de pieds !
Pascal Arrive avec notre Oscar à la main « c’est à vous les gars ? on a retouvé ça sur la piste «

Formidable! meme pas cassé , juste un peu eraflé , y a pas à dire les vieux trucs c'est quand même solide et qui fonctionnent!
Mais à propos de vieux trucs solides et qui fonctionnent , on n'a pas croisé le Range Repsol , aujourdh'ui , va falloir qu'on se renseigne

Phil
0 x

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité