La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

http://www.rallyeraidjojodelhistoire.com/
Aussi connu comme Raid des Jojos!
Avatar de l’utilisateur
alvinflumox
Ancien
Ancien
Bureau VRally4L
Bureau VRally4L
Messages : 14118
Enregistré le : 03 août 2006, 17:50
Award : Membre le plus amical (2007), le plus bel esprit VRally4L (2011,2013)
Type(s) de voiture(s) : Vralline ('86)-prépa raid, golf mk1 gti ('79)-full origine
Ecole/Professions : papa
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par alvinflumox » 26 octobre 2016, 19:25

j'adore tes récits phil, c'est super agréable à lire avec les anecdotes et tout ce qui va autour ;)

++Lo
0 x

Avatar de l’utilisateur
Wijck
Habitué
Habitué
Messages : 378
Enregistré le : 04 octobre 2013, 23:35
Type(s) de voiture(s) : R4 Sinpar 8x33 SP Alpine
Ecole/Professions : Technicien Réseaux
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par Wijck » 27 octobre 2016, 13:51

Ah les oscars, j'en ai laissé aussi un dans notre belle campagne français l'année dernière, mais pas eu autant de chance que vous Pascal ne me l'a pas rapporté!!!
La crémaillère qui se barre déjà eu droit aussi, les R5 en rallye avaient le même problème (dixit un oncle qui en 40 ans à couru avec une bonne partie de la gamme Renault... et qui maintenant restaure des 2cv allez savoir pourquoi!!!!)
Bon anniversaire Phil (avec un peu de retard!!)
0 x

Avatar de l’utilisateur
philgood
Drogué à VRally 4L
Drogué à VRally 4L
Administrateur
Administrateur
Messages : 3047
Enregistré le : 01 avril 2009, 12:32
Award : Membre le plus généreux (2009, 2010, 1011, 2012, 2013), le plus bel esprit VRally4L (2009, 2010, 2012), plus bel esprit raid (2012), le plus poissard (2013), le plus bel atelier (2013)
Type(s) de voiture(s) :
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par philgood » 30 octobre 2016, 23:43

Jour 7 3eme étape ou la 4L bivouaquera dans les dunes , seule ….

Au lever , j’aperçois , depuis ma tente , un Range , capot ouvert , jusque là rien que du normal me direz vous ; a y regarder de plus prêt je vois que c’est celui de Serge ; l’homme est en bleu de chauffe déjà affairé . au nombre de pièces qui sont démontées on se doute qu’il ne prendra pas le départ aujourd’hui ; au questions on a un visage fermé qui en dit long sur la necessité immédiate d’aller voir ailleurs , bon , après tout chacun ses galères et l’ours ne se laisse pas plus décourager que ça , il nous dit que si ça ne marche pas il louera un Quad pour rejoindre le bivouac que nous devons faire ce soir dans les dunes de Merzouga car c’est la première des 2étapes marathon .
Le parcours de 190 km au départ d’Erfoud doit nous ammener au pied des grandes dunes de Merzouga ou , après un regroupement nous devrons naviger dans les dune s pour rejoindre un campement berbere et y passer la nuit .
Au briefing de la veille on nous a annoncé des zones de sables avec un passage dans un erg et une sortie délicate , un délestage est proposé pour ceux qui ne sont pas sûr du coup .nous en discutons avec Corentin qui n’a pas envie de faire chauffer la Fueg’ et on décide qu’on décidera quand on y sera .
La spéciale commence par une zone de hors piste au cap , maintenant je maitrise bien le GPS et j’en oublie presque le Terratrip. Mathlo a l’air de ronchonner un peu à propos de la pédale d’accélérateur mais je ne l’entend pas car aujourdh’ui nous avons mis les casques et comme se sont des casques intégraux c’est un vrai sport pour boire et on ne s’entend pas donc je mets au point une série de signes cabalistiques pour donner les indication essentielles , ça va du frétillement de truite pour indiquer une série de virages , du ondulement de la main façon danseur de comédie musicale à la con pour indiquer des whoops , le doigt dans l’œil du pilote pour qu’il tourne à gauche et le doigt collé sur le carreau de la portiere passager pour tourner à droite , mais ça le pilote ne le voit pas toujours …. Bref , y a de l’ambiance et en plus de ça il fait une chaleur à crever , tout est chaud , la flotte est chaude au point que tu pourrais y mettre directement les sachets de thé , la tôle de la bagnole est chaude , et le Mathlo aussi est chaud , il attaque dans une zone de sable traitre et on est à deux doigts de la cabriole .
Pour atteindre le premier CP on doit viser une antenne de relai téléphone connue de tous les trophystes (me dit on , moi j’ai plus l’age ) .
Suit une grande portion de roulant caillouteuxavec des whoops ou on s’accroche un peu avec des Range , sans espoir et on les laisse passer .
Le second CP est situé à l’entrée d’un très bel oasis et je me dis « ça valait le coup d’etre secoué pour cet oasis ! ».
Nous apprenons que Corentin est passé il y a un quart d’heure , espèrons qu’il nous attende au point fatidique pour chercher la déviation ensemble .
nous continuons dans une zone délicate dans le sens ou il ne faut pas se tromper de direction car nous sommes juste à la frontière algérienne .
Puis nous arrivons à ce fameux oued et pas de Corentin , « on le tente « dit Mathlo , je lui fait remarquer que nous sommes gonflé à 2.5 , qu’on n’a pas de compresseur et que l’oued fait 7Km avec une sortie délicate . »on le tente quand même ! » « Ok ,inch allah ( je me suis mis au dialecte local ) ».
Nous nous engageons dans le lit à sec , surfant sur les plaques de sable , cherchant le gripp dans les douffes d’herbe tantôt à chameaux tantôt à dromadaires , chaque zone cailloteuse est utilisée pour reprendre de la vitesse et nous apercevons au loin un groupe de 4x4 à l’endroit qui semble etre la sortie . Un gars nous fait des grands signes , moment d’hésitation et paf ! tankage , zut !! si prêt du but .
On descend pour voir ce qu’il se passe , Florent et Fanny on cassé leur pont avant avec en plus une crevaison , ils ont dû etre tracté pour sortir de l’oued qui est une passe dans une dunette .
Comme il y a un groupe de 4x 4 et qu’ils sont équipés pour regonfler Mathlo dégonfle à 800 grammes et passe comme une fleur ce qui nous permettra de dire « à l’oued rien de nouveau « .
Jean Mi , qui est un garçon prévoyant , a deux gonfleurs dans son Range et propose de nous en prêter un , nous voila donc équipé pour toutes les éventualités .
Florent repart à la ficelle pour se sortir de la zone suivante , hors piste , et nous reprenons le rythme sur un en chainement de pistes rapides dans des ergs de toute beauté .
Une série de dunettes marqueront l’approche de Merzouga , ou nous passerons devant l’épave d’une4 L abandonnée par un quelconque Trophyste .
Le regroupement est dans un Caravanserail situé au pied des dunes .
Nous faisons une pause de quelques heures pour partir dans les dunes à la fraiche .
Certains d’entre nous ont fait le choix de monter au bivouac à dos de dromadaire pour ménager leur véhicule , Corentin est de ceux là , pas envie de sècher son moteur dans les dunes , surtout que le démarrage à chaud de son moteur est d’une technicité hors du commun . Un des deux est au commandes et l’autre balance de l’eau sur la pompe à essence pour la refroidir car elle fait du Vapor Lock ; je comprens maintenant pourquoi je le voyais remplir des jerricans d’eau le matin avant le départ .
Après une sieste à l’ombre pour certains , un plongeon dans la piscine pour d’autres nous nous préparons à affronter les tas de sable .
Nous faisons une belle photo des voitures alignées moteurs en marche et une colonne de dromadaires qui passent avec nonchalance devant « les moteurs aboient mais la caravane passe « .
Pendant que nous nous préparons une camionnette aux couleurs de KTM arrive , suivie de 3 gros 4x4 .
De la camionnette les mécanos déchargent 3 motos et des 4 x 4 descendent pas moins que le vainqueur du dakar 2016 en moto et 2 autres pilotes .
T
Nous démarrons enfin en essayant de suivre les plus aguerris , pour nous ça sera la KZ qui fera la trace , on peu dire que le début est prometteur , Mathlo choppe le rythme et surf sur les crêtes des dunes , puis ça commence à se gâtter , on tente une fois , deux fois , trois fois , dix fois et le moteur surchauffe , plus de puissance , patinage , on est collé sur le fond de la caisse , désespoir et là…. Arrive un type en 50 à vitesse qui sort de je ne sais ou et qui vient voir ce qui se passe , il a l’air de se balader là dedans comme sur une piste cyclable .
On décide de réessayer , en vain , capot ouvert pour refroidir mieux jusqu’à ce que de l’essence jaillisse par le trou d’évent de la cuve du carbu au risque de faire tout flamber . On décide d’attendre la voiture balai pour voir si ils ne pourraient pas nous aider à nous en sortir .
Pendant l’attente nous voyons arriver la caravane des dromadaires avec nos copains qui nous adressent , les viles ! , un sourir narquois .
On entend pétarader derriere une dune et on voit surgir Serge et Linette perchés sur des quads et
Qui filent en direction du bivouac .
La pick up d’assistance arrive , les gars nous tractent jusqu’au sommet d’une dune et nous disent qu’ils ont des instruction de nous redescendre au départ .
Juché sur la benne du pick up la descente est impressionnante avec l’impression de verser à chaque passage en dévers .
Arrivés en bas, Mabrouk , le type qui est le régional de l’étape , comme on dit , nous dégotte un gamin qui ira passer la nuit au pied de notre 4L en échange d’un petit billet , marché conclu , il ne s’agirait pas non plus qu’on nous la pique ! En fait je n’y crois pas une seconde , pour preuve je laissais mon PC et des affaires personnellesun peu couteuses dans la tente en permanence , va faire ça dans un camping en France , toi !
Bon , alors , ce soir on ne dormira pas dans les dunes , finalement à tout chose malheur est bon , ceux qui ont dormi là haut se sont fait bouffer par les puces …
0 x

gaill ou
Renard du Désert
Renard du Désert
Messages : 929
Enregistré le : 18 juin 2015, 17:14
Type(s) de voiture(s) : 4L GTL 1983 (Devient TX BV5 Quaife)
Ecole/Professions : Cadre industrie aeronautique
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par gaill ou » 31 octobre 2016, 22:24

philgood a écrit :QR_BBPOST je mets au point une série de signes cabalistiques pour donner les indication essentielles , ça va du frétillement de truite pour indiquer une série de virages , du ondulement de la main façon danseur de comédie musicale à la con pour indiquer des whoops , le doigt dans l’œil du pilote pour qu’il tourne à gauche et le doigt collé sur le carreau de la portiere passager pour tourner à droite
j'adore! :mdr1: :mdr1:
0 x
4L GTL Devient TX / BV5 / Quaife => viewtopic.php?f=18&t=17247

DJON66
Globe-Trotter
Globe-Trotter
Messages : 4860
Enregistré le : 17 avril 2008, 15:49
Type(s) de voiture(s) : berlingo 2.0hdi - 306 2.0 hdi - 206 2.0 hdi - ax 1.1 - Clio 1.6 GT - Clio2 rs3 cs - Margot - Wall E le pick up
Ecole/Professions : trop honte de le dire !
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par DJON66 » 03 novembre 2016, 11:38

On adore !
0 x
Dans le monde il y a 2 catégories, les catalans et ceux qui rêvent de le devenir !!!

GARAGE DJON MOTORSPORT

Avatar de l’utilisateur
Wijck
Habitué
Habitué
Messages : 378
Enregistré le : 04 octobre 2013, 23:35
Type(s) de voiture(s) : R4 Sinpar 8x33 SP Alpine
Ecole/Professions : Technicien Réseaux
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par Wijck » 04 novembre 2016, 18:36

La suite, la suite, la suite...
0 x

Avatar de l’utilisateur
philgood
Drogué à VRally 4L
Drogué à VRally 4L
Administrateur
Administrateur
Messages : 3047
Enregistré le : 01 avril 2009, 12:32
Award : Membre le plus généreux (2009, 2010, 1011, 2012, 2013), le plus bel esprit VRally4L (2009, 2010, 2012), plus bel esprit raid (2012), le plus poissard (2013), le plus bel atelier (2013)
Type(s) de voiture(s) :
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par philgood » 04 novembre 2016, 22:14

voila , voila!

Jour 8 4eme étape , ou il fallait en avoir sous le talon

On est bien tous pareils , vous , moi , qui préparons nos voitures , il y a toujours un truc qu’on néglige de faire , soit parce qu’on n’a pas envie , ou qu’on est pressé d’en finir ou qu’on se dit que ça ira bien comme ça .
Personnellement , sur la JOJO , j’ai un faux contact dans l’interrupteur de warn ing , qui me fiche le cirque de temps en temps quand je mets les clignos , et c’est « le temps en temps « qui est de trop parceque comme je sais ce que c’est , je bricole le truc en roulant , ça remarche et je me dis « on verra ça plus tard » et je ne répare pas… J’en suis même à dire à ceux à qui je prête l’auto « tu verras le truc… »
Alors il y en a , et j’enconnais , qui sont des adeptes des situations de ce type , le plus célèbre et là je vous parle de la catégorie internationale , c’est Tonton 4L , rappellez vous la première édition des Pionniers , qui s’appelait encore « les Jojos » et ben c’était pas jojo croyez moi ! on a refait la voiture sur le parcours parceque l’engin ( je parle du pilote) se disait que ça passerait comme ça , et je peux vous dire que ça nous a fait des souvenirs et ça nous a valu le titre de »bricoleurs de génie et démonteurs de bagnoles sur le bord des chemins « !
Tout ça pour vous dire que chacune de nos voitures ont leur talon d’Achille et le talon d’Achille de la voiture de Mathlo c’était la pédale d’accelerateur .
Vous allez me dire « mais enfin ! le Mathlo c’est pas un perdreau de l’année et quand on voit la qualité de la préparation de sa voiture on n’y croit pas ! et puis tout le monde sait que le premier truc qui lache sur une 4L c’est la pédale d’accélérateur ! »
C’est pas faux , mais voila comme je disais , toutes les voitures ont leur talon d’Achille , et le Mathlo qui est un fignoleur , c’est aussi un joueur , il est comme ça le Mathlo .il m’avouera quand même qu’il avait pris une pièce de rechange .
Donc ce matin là la voiture balai a monté Mathlo sur la dune ou il a récupéré sa voiture et redescendu sans problème (100kg embarqué de moins ça compte …) .
Moi je suis allé payer comme il se devait , le gamin qui avait dormi au pied de l’auto , un peu gêné de l’avoir obligé de dormir dehors mais lui très content de nous avoir rendu ce service .
L’étape démarre par une piste très roulante ou on se fait plaisir , puis de la piste très cassante ou on retrouve nos copains les 2 motards .
Un peu plus loin on retrouve un groupe composé de Range, de la Rover et de Florent et Fanny qui sont subitement tombés en panne de moteur .Solidarité oblige ils sont tractés par les copains .
Florent me dit « moi qui voulais gagner le challenge des 2 roue motrices , c’est raté ! » (depuis 2 jours il roule sans le pont avant) .
On les laisse nous distancer un peu et on reprend notre chemin , je vois bien que le Mathlo ronchonne et se contorsionne bizarement en l’observant du coin de l’œil , et je peux vous dire qu’observer quelqu’un du coin de l’œil , discrètement , quand on est affublé d’un casque intégral , c’est un vrai boulot !
Bref , quand je lui demande quel est l’objet de sa gymnastique il me dit « c’est cette putaing de pédale d’accélarateur qui barre en couille , je sais pas si on finira l’étape sans qu’elle casse «
Ha ouais , à ce point là ! je nous vois déjà la main par la portière à tirer une ficelle pour avancer , et de toute façon de la ficelle on n’en a pas .
On comprend aussi pourquoi on manquait de puissance dans le sable , le double corps ne devait pas s’ouvrir .
On va essayer de finir comme ça en serrant les fesses .
On traverse un immense erg , au cap et on tombe sur un attroupement de voitures , la bande des Range et compagnie ainsi que la R20 des frangins .La sortie del’erg est dans des dunettes au sable mou dans lequel la Range tractrice et la Range tractée se sont planté .
Voila un arrêt obligé qui va permettre à Mathlo de bricoler sa pédale récalcitrante (il y arrivera sans la casser ) . J’en profite pour participer au désensablement de l’équipage .On attèle tout ce qui est disponible , c’est-à-dire 2 Range et la Rover en allongeant les sangles afin d’atteindre l’erg ou le sol porte , on y arrive , mètre par mètre à coup de pelle et de plaques .Arrive la voiture du doc , il sort sa longe , une amarre de bateau , accroche , met la petite , fait fumer le 6 cylindres et sort tout le monde sur la terre ferme .Et voila , encore une fois sauvé par la médecine !
Jean Mi décide d’essayer de redémarrer le Range de Florent « pendant tout le temps que je te tractais j’ai réfléchi à ce qui pouvait déconner , faut qu’on trouve ! »
Il lui demande d’essayer de démarrer , le moteur a une explosion , 1/8 de gagné et là Jean Mi a une illumination qui est celle des gens qui savent de quoi ils parlent « je sais ! c’est le calculateur qui n’est pas alimenté ! » il part dans une explication qu’on a du mal à suivre , faut dire qu’il fait sacrément chaud et le peu de neurones qui nous restent sont en train de bouillir comme des pois chiches dans un tagine . Bref le voila qui va chercher à l’aveugle derriere le boitier électronique un faisceau duquel il extrait un fil qu’il coupe et on bricole un faisceau de masse à grand renforts de dominos , serflex et scotch américain , du grand Mendes . Contact , le moteur ronfle ! sourires , applaudissements , congratulations , ce soir la biere coulera à flot .
Mathlo , qu’on avait un peu oubliè dans l’histoire apparait , la clope au bec , c’est bon signe , il a réparé ;maintenant il s’agit de passer la dunette et celle qui suivent .
Les frangins sont allé en reconnaissance pour trouver un passage adapté à nos gabarits , ils reviennent nous donner le passage , on ne dégonflera même pas , on est quand même gonflés et ça passera en surf , avec un moteur qui donne ça va quand même mieux !
La suite se passe sans histoire dans un paysage désertique magnifique , pas racontable tellement on est bien .
Sur la liaison nous passons le long d’une enfilade d’espèces de taupinières géantes dont on ignore ce que c’est .
Le soir , vu qu’on a réparé sur la piste , on n’a rien de spécial à faire alors on donne un coup de main à Florent pour refaire correctement son faisceau électrique .
Il nous dit ne pas vouloir rouler demain car on annonce pas mal de sable et, en 2 roues il ne veut pas encore retarder ses copains .
Serge à le sourir et plus les mains dans le moteur , il a trouvé la panne ,»un truc à la con ! » il ne veut pas nous dire ce que c’est , aurait il honte ?

Bon, allez, on va les boire ces bières ?
0 x

Avatar de l’utilisateur
makaloway
Drogué à VRally 4L
Drogué à VRally 4L
Administrateur
Administrateur
Messages : 2378
Enregistré le : 17 juin 2011, 12:15
Type(s) de voiture(s) : R4 Raid, R4 Route (en cours et pour un moment...)
Ecole/Professions : Agent de transit aérien
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par makaloway » 05 novembre 2016, 00:12

On imagine tous notre mathlo national en train de lancer des "ohh putaing" quand son entrons avance pas :mdr3:

Toujours aussi plaisant à lire phil tu nous fait rêver et tu met la barre haut pour les retours du prochain raid!!

A++
0 x
IN TARTIFLETTE WE TRUST

Avatar de l’utilisateur
Johnny Boy
Habitué
Habitué
Messages : 330
Enregistré le : 29 juillet 2011, 16:47
Type(s) de voiture(s) : R4 TL '87/R5 TL 1984
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par Johnny Boy » 07 novembre 2016, 16:07

J'adore toujours autant lire les compte-rendus, je me reconnais dans bien des situations aussi :mrgreen:
0 x
Drive Tastefully.
www.gekkoil.com

vinvin 49
Habitué
Habitué
Messages : 343
Enregistré le : 02 mars 2012, 18:29
Type(s) de voiture(s) : Renault 4 GTL SINPAR de 1987
Contact :

La formidable aventure d'une 4L sable dans le désert

Message par vinvin 49 » 07 novembre 2016, 20:40

:ghee: :ghee: :ghee:
0 x

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité